Blog diet-links.com
Image default

Comment redresser une entreprise en difficulté ?

Certes, diriger une entreprise est une belle aventure, souvent stimulante et valorisante, mais ce n’est pas toujours le cas. Il arrive que votre entreprise soit en difficulté financière. Votre chiffre d’affaires ne cesse de chuter, vous ne pouvez plus régler vos dettes… Redresser une entreprise en défaillance est un phénomène courant dans l’univers de l’entrepreneuriat. Cependant, traverser une mauvaise passe ne mène pas forcément à l’échec. Ne vous découragez pas, car vous pouvez retourner la situation à votre avantage, en suivant certaines démarches et en adoptant les bonnes pratiques. Découvrez les meilleures solutions pour traiter efficacement la défaillance de votre entreprise.

Prendre conscience des difficultés

En tant que dirigeant, il est souvent embarrassant de reconnaître les difficultés que rencontre votre entreprise. Parfois même, vous êtes tenté de prendre à la légère ces dysfonctionnements. Il faut arrêter de dire que vos problèmes sont passagers et anodins qu’ils vont se résoudre au fil du temps. Si vous persistez à les négliger, vous ne pourrez jamais trouver la solution qui correspond à leur ampleur réelle.

Il existe 2 indicateurs clés pour repérer si votre entreprise est en difficulté :

  • La diminution du carnet de commandes,
  • La baisse du chiffre d’affaires

Le carnet de commandes est un indicateur de la bonne santé de votre entreprise. Il correspond à l’ensemble de commandes enregistrées et qui ne sont pas encore réalisées. S’il ne cesse de se réduire, il s’agit d’une chute significative de vos ventes. Il est important d’identifier les causes et de réagir rapidement pour stopper cette tendance.

Le chiffre d’affaires est le montant HT (Hors Taxe) de la somme de ventes des biens ou des services de votre entreprise. La diminution des recettes de votre entreprise a un impact direct sur votre trésorerie. Elle peut être consécutive à une baisse de la demande ou un recul de la part du marché. Vos clients ont globalement moins consommé ou se sont tournés vers d’autres fournisseurs. Il s’agit d’une perte d’influence face à laquelle vous devez être vigilant afin d’en comprendre les causes et de procéder aux ajustements nécessaires.

Analyser les causes de la défaillance et prendre les bonnes mesures

Afin de sortir de la crise qui bouleverse votre activité, vous devez en connaître et prendre les mesures appropriées. Voici quelques exemples.

Les entrepreneurs ont souvent tendance à fixer des objectifs, mais sans définir des démarches claires pour les atteindre. Vous cherchez à être le détaillant le plus connu de votre marché. C’est une ambition très élevée pour votre entreprise, mais vous devez déterminer les étapes clés pour y parvenir. Par exemple, en augmentant votre communauté en réseaux sociaux de 50 personnes par semaine.

Une autre erreur commune des entrepreneurs est de ne pas réaliser une étude de marché. Il faut intégrer dans votre stratégie marketing l’analyse de vos clients et de vos compétiteurs. Ainsi, vous serez en mesure de proposer un produit innovant, capable de tenir la comparaison avec les produits concurrentiels, répondant aux attentes des consommateurs. Ce qui vous permet de vous positionner efficacement sur le marché.

La mauvaise gestion de la trésorerie est aussi un facteur très connu qui mène à la défaillance d’une entreprise. Il est important de bien gérer vos sorties et entrées d’argent. Il est souvent dit qu’un volume de ventes important correspond à une situation financière saine. Cependant, certaines entreprises ont un grand nombre de ventes, mais connaissent néanmoins des difficultés de trésorerie à cause des retards de paiement. Pour éviter cela, vous pouvez mettre en place un service de suivi des factures clients impayées et un service de relance.

Demander de l’aide des extérieurs

Si votre activité devient moins rentable et que des difficultés financières commencent à poindre, il existe des soutiens publics pour les entreprises défaillantes.

Le mandat ad hoc

Le mandat ad hoc est une procédure préventive de règlement des difficultés destinée aux entreprises qui ne sont pas en cessation des paiements. Autrement dit, avant qu’elles ne puissent plus régler les dettes avec l’actif disponible. Le principe est simple. Vous allez pouvoir demander, auprès du tribunal de commerce, l’aide d’une personne extérieure (le mandataire) pour identifier et résoudre vos difficultés, de manière confidentielle.

L’expert-comptable Île-de-France peut se charger de votre mandat ad hoc. Il contribue à négocier avec vos créanciers des accords sur les échelonnements des dettes. Il réalisera une étude approfondie sur tous les éléments perturbateurs qui ont pu mettre votre activité en péril. Ensuite, il rétablira la situation de votre entreprise avant qu’elle ne se retrouve en état de cessation des paiements.

Le redressement judiciaire

La procédure de redressement judiciaire s’adresse quant à elle aux entreprises qui se trouvent en état de cessation de paiement.

Votre entreprise va être analysée et observée afin de déterminer ses dysfonctionnements et d’envisager un plan de redressement. Un mandataire et un administrateur judiciaire sont ensuite nommés par le tribunal pour sauver votre entreprise. Cette procédure vous permet de relancer votre activité et d’épurer votre trésorerie des dettes impayées.

A lire aussi

S’y retrouver dans la jungle des organismes de crédit

Michel Vartan

L’importance de se former au trading

sophie

Pourquoi effectuer une levée de fonds ?

sophie

S’enrichir avec des obligations, une question de méthode

Michel Vartan

Comment choisir une plateforme de trading

sophie

Choisir entre la mutuelle d’entreprise ou la mutuelle individuelle

sophie

F.Silnicki, architecte de l’agence LaFrenchCom

Michel Vartan

Bien saisir les enjeux du forex au Maroc

Michel Vartan

Placement financier et tendances : ce qu’il faut absolument retenir

Claude