Blog diet-links.com
Image default

À la découverte des carpes koïs

Les carpes koïs font partie des poissons les plus répandus et les plus prisés en Asie notamment au Japon, en Chine, en Corée ou encore au Vietnam. Mais c’est au Japon qu’elles ont été élevées pour la première fois et font même l’objet de nombreux mythes et œuvres d’art. D’ailleurs, elles symbolisent la virilité et l’amour. Elles apprécient également le contact de l’homme et sont faciles à apprivoiser. Si la pisciculture vous intéresse, l’élevage de ce type de poisson constitue ainsi un excellent choix. Vous pouvez l’élever dans un grand bassin carpe koï ou bien dans les étangs de jardin extérieurs.

Les caractéristiques de la carpe koï

La carpe koï est un poisson ornemental qui se démarque par ses couleurs variées (noire, blanche, rouge, jaune, bleue, orange, etc.). Elle s’apparente à la sous-espèce de la carpe commune et est née de croisements d’une grande variété de cette espèce. En captivité, ce petit poisson d’eau douce peut vivre jusqu’à 50 ans et atteindre une taille impressionnante de 60 à 90 cm de long une fois adulte. Les carpes koïs sont très paisibles et vivent généralement en groupe de 5 à 15 individus. Elles nagent dans des formations magnifiquement coordonnées et se déplacent avec grâce dans leur milieu. Elles sont donc agréables et fascinantes à observer avec leurs mouvements gracieux et leurs couleurs qui se mêlent.

Les carpes koï et leur alimentation

Les carpes koïs sont des poissons omnivores, mais se nourrissent le plus fréquemment de végétaux. Elles sont pacifiques et mangent très bien les nourritures adaptées à d’autres espèces de poissons qui cohabitent avec elles. À noter également que les carpes Koïs ont une manière assez particulière de chasser pour se nourrir. Elles creusent et s’enfouissent dans les sédiments pour déraciner les plantes et/ou grignoter des graines. Comme elles absorbent également leurs nourritures, elles ont la capacité de filtrer la saleté et la boue, ce qui constitue une stratégie d’alimentation plutôt inhabituelle. Mais bien que les carpes koïs ne posent pas généralement de problèmes au niveau de leur alimentation, elles ont tout de même besoin de 20 à 30 % de protéines d’où l’intérêt de doser correctement la quantité de nourriture distribuée à chaque individu.

Par ailleurs, ces poissons sont très sensibles au changement de température. En effet, la forte chaleur les rend vorace tandis qu’il n’est pas nécessaire de les nourrir surtout en hiver, lorsqu’il fait trop froid (en dessous de 6°C) car ils hibernent.

A lire aussi

Bien faire le choix de son détective privé

sophie

Quelles sont les prestations fournies par un artisan-ferrailleur?

Tamby

Externaliser la gestion logistique de votre entreprise

Tamby

À quoi s’attendre lors de votre premier cours de yoga

Tamby

Un fauteuil roulant électrique pour faciliter vos déplacements

Tamby

Tout ce que vous devez savoir sur le latex naturel pour le matelas de bébé

sophie

Quels peuvent être les avantages d’un Team Building ?

sophie

Pour quelles raisons faut-il faire subir un traitement aux eaux usées ?

sophie

Les méthodes de consommation du CBD

sophie