Blog diet-links.com
Image default

TPE/PME : les subventions disponibles pour numériser votre offre

La pandémie liée au Covid-19 a permis de mettre au grand jour la nécessité pour les entreprises d’entamer leur transformation numérique. Il existe à cet effet de nombreuses subventions qui leur permettront de mener les démarches nécessaires pour cette réorientation.

Numérisation de l’offre des entreprises : des subventions sous forme de chèque numérique

Le gouvernement a profité de la mise en place du grand plan de numérisation du commerce le 10 novembre dernier pour concevoir un chèque numérique pour les entreprises fermées administrativement et aux professionnels travaillant dans le domaine de l’hôtellerie et de la restauration. Cette aide d’un montant de 500 euros est accessible sur présentation d’une ou de plusieurs factures qui servira à payer les frais liés au service de vente à distance (création de site internet, adhésion à une plateforme en ligne, achat de logiciel). Elle peut aussi être déployée pour financer un accompagnement par l‘un des partenaires du réseau France Num.

De nombreuses aides régionales

Grâce au soutien des régions, plusieurs entreprises ont déjà anticipé leur transition numérique bien avant le début de la crise sanitaire. « Booster numérique » dans les Hauts-de-France, « Pass chèque » en Occitanie, « Impulsion numérique » en Normandie, l’accès à ces aides est soumis à certains critères et leur montant change d’un secteur à un autre. Ces aides pour le numérique responsable prennent généralement la forme de subvention qui s’élève à 50 % du montant HT de l’investissement. Il est important de noter que les PME et TPE peuvent profiter d’importants avantages de ces aides directes pour leurs premiers investissements.

La garantie « France Num » pour les grands projets

S’il s’agit d’un projet de transformation numérique de grande taille, le prêt bancaire est envisageable. Toutefois, il faut savoir qu’en octroyant un prêt, un établissement bancaire prend une garantie sur l’actif financé pour prendre en charge leur risque. Aussi, pour un projet immatériel du type digitalisation, il ne sera pas facile d’obtenir un prêt.

La garantie de prêt France Num a été mise en place grâce à l’accord passé entre le Fonds européen d’investissement, la DGE et BPI France. Elle est accessible aux entreprises de moins de 50 salariés depuis début novembre. Son montant est plafonné à 50 000 euros avec une durée d’amortissement de deux à cinq ans. Cette nouvelle assurance administrée par la banque publique d’investissement peut être déployée par tous les établissements bancaires en France. Son objectif est d’apporter un soutien plus important aux prêts dédiés à la transition numérique des petites entreprises.

A lire aussi

Avocat en droit civil : Quelles sont ses principales missions ?

sophie

Un divorce pas comme les autres

Franck

Quels sont les atouts d’un plan de travail en Dekton ?

Tamby

Le vrai travail d’un avocat

Franck

Leave a Comment